jeudi 29 mars 2018

Le pull du week-end de la semaine, ou quand Andrea Mowry fait mou(ss)e !

Ce pull, comme à peu près tous les designs d'Andrea Mowry, a remporté un franc succès à sa sortie. J'ai donc moutonné, (avec hésitations d'abord...) avec succès. Je vous parle ici du modèle The Weekender :
- encolure bateau,
- jersey envers sur le corps,
- jersey endroit pour les manches,
- arrière légèrement plus long que le devant,
- manches tombantes,
- corps plutôt boxy,
- rabattage à trois aiguilles visible sur les épaules.

The Weekender


Un patron tricoté du bas vers le haut, en aiguilles 8 : simple, efficace, rapide à tricoter.
D'autant que ma version est plutôt courte : je l'imaginais porté sur un slim noir et une chemise en jean, avec ladite chemise dépassant au niveau de la taille. Vous trouverez ma page projet Ravelry : ici !

Pour la laine, j'ai choisi le Phil Mikado de Phildar, une laine Aran, 60 % acrylique et 30 % laine. La couleur Miel me plaît énormément, mais s'agissant d'un fil mèche je crains l'apparition de bouloches à terme. Pour le moment j'ai porté mon pull deux ou trois fois et je ne l'ai pas encore lavé, à suivre donc...



NB : Le coloris que j'ai choisi n'est pas proposé actuellement sur le site de Phildar.
J'ai tricoté 5 pelotes (6,95 € la pelote). Le rapport qualité/prix me convient, mais à vérifier dans la durée ;).
Dans tous les cas, cette laine a été très agréable à tricoter.

Mise à part raccourcir le corps, je n'ai modifié que la méthode de rabattage du col. En suivant la technique préconisée par Andrea Mowry (kitchener stitch) je ne suis pas arrivée au résultat attendu, à savoir un rabattage souple. J'ai donc rabattu souplement en passant une maille par dessus la suivante. J'ai tricoté une taille S, et l'aisance me convient sans que j'ai eu besoin de bloquer vigoureusement.

Je conseille ce pull pour celles et ceux qui recherchent un projet simple, rapide et sans prise de tête. Les explications d'Andrea Mowry sont limpides à mon sens : je n'ai rencontré aucune difficulté. Et le résultat est plutôt sympathique. J'ai même porté ce pull au travail, en semaine, même si je trouve que mon choix de laine n'est pas le plus chic. J'ai tout de même eu quelques compliments ! Ce pull est bien chaud et lumineux pour l'hiver, ce que j'apprécie beaucoup.

Si aujourd'hui je porte ce tricot avec plaisir, j'ai franchement envie de me tourner vers des patrons moins communs. En ce moment j'ai très envie d'un projet WAHOUUU, moderne et hors du commun. Je n'ai pas encore trouvé le modèle idéal... mais je cherche !

A SUIVRE !


mardi 17 octobre 2017

Tricot - Ma version du Tegna

Le top d'été crop et loose, pas loose... mais très crop !


Ce top d'été avec sa jolie dentelle en bas du corps a rencontré un franc succès cet été. De nombreuses versions sont passées sur Instagram. C'est un patron de Caitlin Hunter, @boylandknitworks, remarquable par sa dentelle qui m'évoque les fenêtres hautes de cathédrales. Cette dentelle est absolument magnifique et très addictive à tricoter. Avec des marqueurs pour repérer chaque répétition et un minimum d'attention, c'est tout à fait faisable !

@Pioupiou_des_Iles

Pour le tricoter j'ai utiliser du coton noir de la marque Rico Design Essentials, en DK. Ce coton est de très bonne qualité : le fil ne se dédouble pas et il ne bouge pas lorsqu'on le lave... Ce que j'ai finalement regretté car je voulais un top loose, assez court, pour le porter en superposition sur un débardeur. Au final, j'aurais dû tricoter la taille du dessus, et quelques rangs supplémentaires pour le corps. Au blocage je n'ai rien pu faire pour gagner quelques centimètres, que ce soit en longueur ou en largeur.

@Pioupiou_des_Iles
Je conseille ce modèle, mais attention il a moins d'aisance positive que ce que l'on pourrait croire en voyant le modèle de présentation. Je pense que la designer est toute fine.
Le patron est top, très bien expliqué. J'ai tricoter deux rangs de moins pour l'encolure tellement j'avais hâte de le bloquer, mais c'est mieux de suivre les indications du patron, ça permet d'avoir un beau roulotté.


Je pense le refaire, peut-être en lin pour le printemps prochain, et une taille au-dessus.

Par contre je me rends compte que je ne l'ai porté que 2 fois. La faute au temps, et au fait que je n'ose pas encore porter ce que j'ai fait de mes mains pour aller travailler... Objectif : se décoincer et porter avec fierté mes réalisations !!!

Bisous et bon tricot !

mardi 18 juillet 2017

Du maillot de bain aux shoko-bons...

...il n'y a qu'une longueur de laminette !!!


Oui madame.
 

@charlottejaubert


Donc, je me suis inscrite à un atelier couture "Maillot de bains", animé par Charlotte Jaubert (diplômée d'ESMOD) et porté par Artesane Paris (l'atelier, pas le maillot de bain... enfin c'est une façon de parler, euh d'écrire. Bref.). Cet atelier vient doubler un cours en ligne que je ne peux que conseiller (lien vers le cours en ligne).
6 participantes max, 2 animateurs (Charlotte Jaubert donc, et Guénaël, enseignant chez ESMOD), chez Diffus'Laine Tissus à Gradignan.

Pour les infos sérieuses et complètes, je vous invite à aller voir l'article de Clotilde du blog Clo's (Clopiano) : https://clopiano.wordpress.com/2017/07/18/garde-robe-capsule-mon-projet-de-juillet/.
Mes acolytes du jour :
@clo_piano
- @rachel.lajoie
@clotildemanan


Oui, Clotilde a participé au même atelier que moi. Oui, j'ai fait des bonds de joie chez moi quand j'ai vu sur IG qu'elle en était. Ma belle-fille a cru que j'allais voir les One Direction en concert. Mais non. Clotilde elle coud trop bien, elle est pétillante, chaleureuse et bienveillante. En plus, elle aime les shoko-bons. Elle réfléchit quand elle coud et elle nous fait part de ses réflexions. Ce sont des nanas comme elle qui me donnent envie de coudre. Bref. J'avais envie de lui sauter au cou, mais je me suis retenue. En société je me conduis bien.

Donc : une journée pour coudre un maillot de bain : même pour quelqu'un qui n'a jamais entendu le mot laminette, ça le fait ! En même temps entourée de Charlotte et Guénaël, vous vous sentez pousser des ailes, de quoi assumer l'utilisation du découd-vite à répétition. Vous devriez suivre leurs projets sur IG : @sesjourscouture, ils envisagent de développer des ateliers couture sous différentes formes (journée, week-end...).

Au sommaire des premières fois :
- le lycra
- la laminette
- le cutter rotatif (là j'ai A-DO-RÉ, bien mieux que les ciseaux pour couper des matières glissantes comme le lycra)
- le point zig zag trois points
- la couture en sandwich.

Au final un maillot hyper classe, un chouïa sexy mais bien couvrant là où il faut et respectant la pudeur de chacune.


Je m'en retourne farfouiller dans mes tissus : les gars j'ai une envie de coudre depuis cet atelier, c'est fou !

Bises, Carolyne