mardi 18 juillet 2017

Du maillot de bain aux shoko-bons...

...il n'y a qu'une longueur de laminette !!!


Oui madame.
 

@charlottejaubert


Donc, je me suis inscrite à un atelier couture "Maillot de bains", animé par Charlotte Jaubert (diplômée d'ESMOD) et porté par Artesane Paris (l'atelier, pas le maillot de bain... enfin c'est une façon de parler, euh d'écrire. Bref.). Cet atelier vient doubler un cours en ligne que je ne peux que conseiller (lien vers le cours en ligne).
6 participantes max, 2 animateurs (Charlotte Jaubert donc, et Guénaël, enseignant chez ESMOD), chez Diffus'Laine Tissus à Gradignan.

Pour les infos sérieuses et complètes, je vous invite à aller voir l'article de Clotilde du blog Clo's (Clopiano) : https://clopiano.wordpress.com/2017/07/18/garde-robe-capsule-mon-projet-de-juillet/.
Mes acolytes du jour :
@clo_piano
- @rachel.lajoie
@clotildemanan


Oui, Clotilde a participé au même atelier que moi. Oui, j'ai fait des bonds de joie chez moi quand j'ai vu sur IG qu'elle en était. Ma belle-fille a cru que j'allais voir les One Direction en concert. Mais non. Clotilde elle coud trop bien, elle est pétillante, chaleureuse et bienveillante. En plus, elle aime les shoko-bons. Elle réfléchit quand elle coud et elle nous fait part de ses réflexions. Ce sont des nanas comme elle qui me donnent envie de coudre. Bref. J'avais envie de lui sauter au cou, mais je me suis retenue. En société je me conduis bien.

Donc : une journée pour coudre un maillot de bain : même pour quelqu'un qui n'a jamais entendu le mot laminette, ça le fait ! En même temps entourée de Charlotte et Guénaël, vous vous sentez pousser des ailes, de quoi assumer l'utilisation du découd-vite à répétition. Vous devriez suivre leurs projets sur IG : @sesjourscouture, ils envisagent de développer des ateliers couture sous différentes formes (journée, week-end...).

Au sommaire des premières fois :
- le lycra
- la laminette
- le cutter rotatif (là j'ai A-DO-RÉ, bien mieux que les ciseaux pour couper des matières glissantes comme le lycra)
- le point zig zag trois points
- la couture en sandwich.

Au final un maillot hyper classe, un chouïa sexy mais bien couvrant là où il faut et respectant la pudeur de chacune.


Je m'en retourne farfouiller dans mes tissus : les gars j'ai une envie de coudre depuis cet atelier, c'est fou !

Bises, Carolyne

vendredi 7 avril 2017

Le Playdate cardigan, un tricot plaisir !

Je reviens avec un petit gilet pour mon minus, le modèle Playdate de Tin Can Knits.






 Je l'adore, et mon p'tit bout de 19 mois aussi a priori ! C'est le projet parfait à tricoter et le gilet fini est vraiment chouette.

J'ai déjà tricoté deux fois un modèle créé par Tin Can Knits : le bonnet Barley. Une fois pour mon minus, et une seconde fois pour son papa. C'est un modèle basique, soit, mais je le trouve parfaitement taillé, et pour les bonnets ce n'est pas toujours évident...

Le gilet Playdate me conforte dans l'idée que les modèles de Tin Can Knits sont des valeurs sûres ultra bien expliqués et qui taillent vraiment bien.




Les plus appréciés de ce patron très simple :
- le ratio donné pour le relevage de la bande d'encolure est parfait ;
- concernant cette même bande d'encolure : sur mes deux derniers gilets je me suis retrouvée avec un rendu peu glorieux au niveau de la base de la bande d'encolure, côté gauche et côté droit. Le fait de commencer les côtes 1/1 en tricotant deux rangs endroits (sur l'endroit du gilet) évite que ça rebique.


 
Concernant la laine, j'ai utilisé de la Sirdar Snuggly Crofter Baby Fair Isle Effect DK en coloris "Dougal" et la même qualité en uni, couleur "Rice Pud" pour les côtes du corps et des manches, le fond des poches et la bande d'encolure. Il s'agit d'acrylique, très rond et très doux. J'ai beaucoup apprécié la tricoter et les couleurs vont bien à mon minus...

J'ai choisi de la DK, alors que le patron est préconisé en fingering. Pour compenser j'ai tricoté la taille 1-2 ans, et il va à mon fils. Peut-être plus long que large mais je ne l'ai pas encore bloqué.



Je pense monter un autre gilet pour bébé, pour une copine qui doit accueillir une petite fille début mai. Je pars sur le Leaves or not par Oomie knits.

A bientôt et bon tricot !

lundi 20 juin 2016

Mon bel Herbarium, le choix d'un fil #1

C'est auprès de mon bel Herbarium que j'ai passé les mois d'avril, mai et juin ! Avec une petite infidélité de 15 jours pour tricoter le col Song of the sea pour une copine. Pour éviter l'article longuet, je compte revenir sur cet ouvrage en plusieurs articles... Ce premier présente mon choix de laine.

Pour rappel ou pour information, je tricote ce joli modèle de pull dans le cadre du #kalduprintemps, à suivre sur le groupe "Pour l'amour du fil et des podcasts", sur Ravelry, ici. La créatrice du pull est Nadia Crétin-Léchenne. Retrouvez ma fiche projet ici !



Pour la première fois depuis que je tricote "sérieusement" (et oui, le tricot est une affaire sérieuse !) je suis plutôt fière de mon choix de laine. Je cherchais un coton pour le tricoter, et mes recherches m'ont menée sur le site britannique Love Knitting. J'y suis tombée en amour devant le fil Azalea de la marque Louisa Harding. Un 100% coton aux couleurs changeantes, coloris Mirage. De la DK à travailler en aiguilles n° 4.

L'Herbarium se tricote normalement en fil chaussettes, aiguilles 3... Mais je souhaitais un pull vraiment loose, et si la créatrice a prévu de l'aisance niveau poitrine, au vu des modèles tricotés par les unes et les autres, la bestiole n'est pas si loose que ça... Comme je suis une tricoteuse de style serré, j'ai décidée de tricoter la plus petite taille mais en aiguilles 4 et avec un fil DK. L'avantage est que ça se tricote plus vite ^^. Remarquez, je vais quand même mettre 3 mois pour le tricoter.



Le fil Azalea est à mon avis de bonne qualité : pour un fil coton il ne se dédouble pas trop, il est super doux et les couleurs changeantes mailles après mailles sont superbes ! J'ai choisi un coloris assez tranquille. Le résultat tricoté est discret et plutôt sympa. Peut-être un peu pastel par rapport à ce que je porte d'habitude, mais pour le printemps (un jouuuuuur, mon printemps viendra !) c'est plutôt adapté. Entre la photo sur le site et la pelote reçue, les tonalités sont plus éteintes, mais rien de dramatique. Je mettrai un jean à trous pour casser la douceur du look. Bon, si je ne me loupe pas aux emmanchures, je compte le porter au taf, donc sans jean à trous ! (Je mettrai un débardeur tête de mort dessous, pour casser la douceur.)

 
Tout ce blabla pour vous dire que la laine m'a conquise, que je pense me refaire des hauts avec, mais en choisissant des coloris plus peps (comme le Tapas par exemple).


J'ajouterai un edit une fois le pull bloqué pour vous dire si cette laine se détend, et à l'usage pour parler vieillissement de la laine !

A bientôt,
Bon tricot les gens !